•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.

La violence conjugale touche aussi les jeunes

Publié le 22 novembre 2019
Une femme victime de violence conjugale
Une femme victime de violence conjugalePHOTO : iStock

L'organisme SOS violence conjugale vient de lancer une nouvelle campagne de sensibilisation visant essentiellement les jeunes de 15 à 25 ans. Près du tiers de la clientèle des maisons d'hébergement est composé de femmes de moins de 30 ans, mais le problème touche aussi les jeunes hommes.

Au micro :

- Claudine Thibaudeau, responsable du soutien et de la formation au sein de SOS violence conjugale
- Chloé Brunoné, 24 ans, victime de violence conjugale
- Marlène Dufresne, mère de Gabrielle Dufresne-Élie, tuée par son petit ami en 2014

Selon une étude de Statistique Canada, en 2008, les jeunes de 15 à 24 ans étaient quatre fois plus enclins à être exposés à une forme de violence conjugale que les adultes de 45 à 54 ans.

Chloé Brunoné, qui a connu une relation violente par intermittence pendant plus de deux ans, et Marlène Dufresne, dont la fille Gabrielle est morte à 17 ans sous les coups de son petit ami, témoignent de la réalité de la violence conjugale, qui n'épargne pas les jeunes.

« C'est pas violent  (Nouvelle fenêtre) » est la campagne de SOS violence conjugale ciblant les jeunes de 15 à 25 ans.

Contactez la ligne SOS violence conjugale (Nouvelle fenêtre) au 1 800 363-9010. La ligne SOS violence conjugale offre un service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.