•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec Fannie Dagenais, directrice de l'Observatoire des tout-petits

Le titre Pénélope affiché en triple sur un fond neutre.
Rattrapage du 19 nov. 2019 : Marc-André Grondin et L’avenir est dans le champ

Entrevue avec Fannie Dagenais, directrice de l'Observatoire des tout-petits

Le niveau de stress chez les mères de jeunes enfants est en hausse

Un petit garçon à l'air inquiet ne semble pas vouloir quitter les bras de son papa.
Dans les bras de papaPHOTO : getty images/istockphoto / O_Lypa
Le titre Pénélope affiché en triple sur un fond neutre.
PénélopePublié le 19 novembre 2019

La situation des tout-petits s'est améliorée de manière générale depuis les 10 dernières années au Québec, selon le nouveau portrait annuel de l'Observatoire des tout-petits. Toutefois, cette année, il souligne une augmentation croissante du niveau de stress chez les mères d'enfants de 5 ans et moins.

Fannie Dagenais, directrice générale de l'Observatoire des tout-petits, explique que la situation des parents en matière d'emploi s'est améliorée au Québec, ce qui est bon signe, mais change en parallèle la réalité des familles. Ainsi, la conciliation travail-famille fait vivre plus de stress aux mères de jeunes enfants.

Elle souligne que si les pères aussi souffrent de stress, leur niveau est moins élevé que celui des mères.

Le portrait annuel de l’Observatoire des tout-petits offre des informations sur leur environnement familial, le milieu de vie dans lequel ils habitent et les services éducatifs à la petite enfance qu’ils fréquentent.