•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Pénélope, ICI Première.
Pénélope, ICI Première.
Audio fil du lundi 16 septembre 2019

Entrevue avec le chanteur Mika

Mika à la recherche de ses racines américaines dans son nouvel album

Publié le 16 septembre 2019
Photo de Mika devant un micro de radio.
L'auteur-compositeur-interprète MikaPHOTO : Radio-Canada / Coralie Mensa

De passage à Montréal pour deux concerts intimistes en prévision de la sortie de son album, My Name Is Michael Holbrook, Mika s'est arrêté dans notre studio. Il raconte à Pénélope McQuade comment est né ce cinquième opus très personnel.

« J’avais envie de retrouver le Mika d’avant mon premier album, avant d’être un logo, explique Mika. Pour faire ça, j’avais besoin d’avoir une sorte de nom de plume. Et j’ai choisi Michael Holbrook Penniman Jr., parce que j’ai trouvé ça drôle d’utiliser mon nom civil pour retrouver Mika. »

Bilan de vie

Mika indique qu’il a coupé les ponts avec tout le monde avant d’écrire ce nouvel album : les studios commerciaux et les auteurs avec qui il avait l’habitude de travailler, son producteur des quatre derniers albums.

« J’ai construit un petit studio à la maison, j’ai choisi seulement deux personnes pour travailler avec moi, et j’ai écrit, parlé de ma vie, des choses les plus intimes. »

—  Mika

Pour écrire cet album, Mika raconte qu’il a aussi fait un pèlerinage sur les traces de son père aux États-Unis. « Je voulais découvrir un nouvel aspect de moi-même, de mon identité. [...] Jusqu’à présent, les origines libanaises et syriennes de ma mère ont pris toute la place. »

Le cinquième album de Mika, My Name Is Michael Holbrook, sort le 4 octobre prochain.