•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les trucs d'Hélène Laurendeau pour se régaler à faible coût

Elle sourit au micro.
La nutritionniste et chroniqueuse Hélène LaurendeauPHOTO : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa
Publié le 10 août 2022

Hélène Laurendeau a notre bourse à cœur. Pour qu'on puisse mieux composer avec le pouvoir d'achat qui se rétrécit, elle rappelle que de consacrer suffisamment de temps à la préparation des repas permet d'économiser de l'argent. En plus, on évite les pièges d'épicerie, selon elle.

« La nourriture, il ne faut pas la voir comme une dépense, dit la nutritionniste. C’est un investissement dans notre plaisir et notre santé. »

Parmi les pièges qui nous font dépenser plus, il y a ces aliments préparés, comme les plateaux de crudités ou encore les boulettes de viande hachée déjà formées.

Évidemment, on paie plus pour ces produits que pour les aliments qui ne sont pas préparés, jusqu’à 50% plus cher dans certains cas.

La PVT, amie du portefeuille

Par ailleurs, Hélène Laurendeau vante les mérites de la protéine végétale texturée (PVT), qui est du soya déshydraté auquel on a ajouté de la farine de soya.

La PVT peut être utilisée dans des sauces en remplacement de la viande, elle n’est pas chère et esthyper nourrissante.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser