•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Stress et alcool : attention au petit verre de vin pour relaxer

Pénélope McQuade anime Pénélope.
Rattrapage du 30 avr. 2020 : Dilemme du retour en classe et trio santé

Stress et alcool : attention au petit verre de vin pour relaxer

Sonia Lupien : La COVID-19, le stress et l'alcool

Le verre est posé sur un fond bleu.
Un verre de vin entouré de fil barbeléPHOTO : iStock
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 30 avril 2020

Si prendre un verre de vin pour relaxer semble plutôt anodin, notre chroniqueuse spécialiste en neurosciences Sonia Lupien nous met en garde contre cette pratique à ne pas adopter trop souvent quand on est stressé. Elle explique que le risque de boire en période de stress est de développer une dépendance. « Il y a beaucoup d'effets pervers entre l'alcool et le stress. [...] Croire que l'alcool diminue le stress, c'est l'erreur à ne pas faire », nous prévient-elle.

Si l’alcool est connu comme un moyen de diminuer son stress, Sonia Lupien rappelle que c’est parce qu’il a notamment un effet relaxant à très faible dose.

La chercheuse en neurosciences cite deux études qui ont démontré que le stress avait le potentiel d’augmenter la consommation d’alcool.

« Plus on est stressé, plus l'alcool va produire des effets importants sur notre système de récompense et, à la longue, plus grande va être la probabilité de développer une dépendance. »

— Une citation de  Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences

Si votre consommation d'alcool vous inquiète, voici quatre ressources et lignes d'écoute :

– Le site web de l’organisme Portage (Nouvelle fenêtre)
– Au Québec : Drogue : aide et référence (Nouvelle fenêtre) : 1 800 265-2626
– En Atlantique : Chimo (Nouvelle fenêtre) : 1 800 667-5005
– En Ontario : Drug and Alcohol Helpline (Nouvelle fenêtre) (en anglais) : 1 800 565-8603