•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Denis Fortier : Le yoga comme antidouleur

Pénélope McQuade anime Pénélope.

Le yoga pour soulager les maux de dos

Cinq personnes pratiquent le yoga.
La communauté scientifique reconnaît que la pratique du yoga est efficace pour soulager les maux de dos.PHOTO : iStock / Fizkes
Pénélope McQuade anime Pénélope.
PénélopePublié le 27 février 2020

La pratique du yoga permet de soulager les douleurs au bas du dos, un problème très répandu dont on ignore souvent la cause. Le physiothérapeute Denis Fortier explique que son efficacité tient au fait qu'elle touche à la fois aux aspects physique, mental et spirituel de la personne.

Il indique que près du quart de la population aurait souffert d'une douleur au dos de plus de 24 heures dans les 3 derniers mois. Or, connaître l’origine de la douleur s’avère souvent un véritable casse-tête. Elle peut être due à un processus dégénératif ou à une hernie discale, ou encore survenir après un accident. La dépression, l'anxiété et les troubles du sommeil y sont presque toujours associés.

C’est un monstre à trois têtes, mais ce qu’on veut combattre, c’est la douleur, explique Denis Fortier. Le yoga peut servir d'approche complémentaire à des soins plus traditionnels en agissant sur l'aspect physique, la santé mentale et le volet spirituel. La pratique permet aussi de réduire les limitations fonctionnelles qui viennent avec les douleurs au dos, en plus d'améliorer le sentiment d'auto-efficacité de la personne.

« Le yoga, ça a été démontré que c'est efficace pour améliorer la souplesse et la mobilité. »

—  Denis Fortier, physiothérapeute

Comment éviter les blessures?

Pour diminuer le risque de blessure, le physiothérapeute recommande d’opter pour un cours privé, avec un professeur dont on a préalablement vérifié les références.

Méfiez-vous de votre fatigue. On n’est pas tous contorsionnistes. Adaptez votre pratique à vos capacités, conseille-t-il.