•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des jeunes de Toronto qui développent une pilule contraceptive masculine

Pas comme d'habitude avec la photo d'Isabelle Ménard.
Rattrapage du mardi 28 juin 2022

Des jeunes de Toronto qui développent une pilule contraceptive masculine

Des jeunes torontoises veulent repenser la contraception masculine

Diba Dindoust et Simran Saxena qui sont derrière le projet « Contrall »
Diba Dindoust et Simran Saxena lors de la conférence Collision à Toronto PHOTO : Avec l'aimable autorisation de Diba Dindoust
Pas comme d'habitude avec la photo d'Isabelle Ménard.
Pas comme d'habitudePublié le 29 juin 2022

L'idée de contraception chez les hommes n'est pas nouvelle, mais deux adolescentes torontoises souhaitent laisser leur marque. Avec le projet Contrall, Diba Dindoust, une entrepreneure de 17 ans et ses acolytes se penchent sur le développement de la pilule contraceptive masculine non hormonale.

Le groupe a présenté le fruit de leurs recherches à l’occasion de Collision, une conférence sur la science et l’innovation technologique qui s’est déroulée à Toronto la semaine dernière.

Au micro d’Isabelle Ménard, Diba Dindoust révèle que le projet est né de sa passion de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans la biotechnologie. Elle veut maintenant s’attaquer aux effets secondaires des méthodes contraceptives déjà utilisées.

Un homme tient une pilule entre ses doigts à bout de bras.

Plusieurs équipes de chercheurs développent actuellement des molécules pour la contraception masculine.

getty images/istockphoto / juststock