•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Pas banale, la vie!, ICI Première.
Pas banale, la vie!, ICI Première.
Pas banale, la vie!

Audio fil du mardi 26 décembre 2017

Résumé

  • 14 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Isabelle Craig

  • 14 heures 6 minutes

    Nouvelle amitié : Paul Balthazar, greffé de moelle osseuse et sa donneuse

    Photo à trois dans une maison

    La merveilleuse rencontre entre Paul Balthazard, greffé de moelle osseuse, et sa donneuse

    En 2008, Paul Balthazard, un banquier de 55 ans, père de trois garçons, apprend qu'il est atteint de leucémie et qu'il doit subir une greffe de moelle osseuse. Cette greffe a été rendue possible grâce au don d'une jeune Allemande de 28 ans. Les deux se sont rencontrés après la greffe et, de cette rencontre, est née une amitié inusitée.
  • 14 heures 23 minutes

    Rachel Lapierre : Du mannequinat au travail humanitaire

    Émission Tout le monde en parle

    Rachel Lapierre : du mannequinat au travail humanitaire

    C'est par l'entremise des réseaux sociaux que Rachel Lapierre, une ancienne mannequin devenue intervenante en aide humanitaire, parvient à améliorer la qualité de vie de personnes dans le besoin. De Montréal à Calcutta, elle compte 5000 bénévoles qui répondent à l'appel quand elle reçoit des demandes de personnes démunies.
  • 14 heures 41 minutes

    La sergente-détective Cécile Lefebvre : À la rescousse d'une victime de fraude

    Colette Martel devant son domicile

    Le rêve de Colette Martel sauvé par la sergente-détective Cécile Lefebvre

    Après avoir perdu 100 000 $ aux mains d'un fraudeur, Colette Martel, une préposée aux bénéficiaires longueuilloise de 69 ans, ne pensait plus que son rêve de devenir famille d'accueil pour des personnes atteintes de déficience intellectuelle allait se concrétiser. Grâce aux efforts de la sergente-détective Cécile Lefebvre, qui a recruté des dizaines de bénévoles parmi ses collègues policiers, la maison de Mme Martel a été rénovée afin de pouvoir accueillir de nouveaux pensionnaires.