•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Lise Bissonnette et l’importance de l’éducation et de l’information

Lise Bissonnette répond aux questions de Franco Nuovo au studio 17 de Radio-Canada, à Montréal, le 18 mars 2018.
La journaliste et auteure Lise BissonnettePHOTO : Radio-Canada / Mathieu Arsenault
Parcours.
ParcoursPublié le 19 novembre 2021

Journaliste, écrivaine, administratrice, Lise Bissonnette est probablement l'un des esprits les plus aiguisés du Québec. Sa rigueur a fait d'elle une éditorialiste redoutable au Devoir, qu'elle a également dirigé, et on lui doit la création de la Grande Bibliothèque. Rencontre avec une personne qui croit plus que tout à l'éducation.

« Le grand sujet qui me préoccupe est la démocratisation de l’éducation, de l’accès au savoir et à la culture. C’était la clé maîtresse de la promesse de la Révolution tranquille », affirme Lise Bissonnette, qui est aujourd’hui commentatrice à l’émission d’actualité Midi Info, sur ICI Première.

Toute petite, Lise Bissonnette était attirée par les mots. « Je suis entrée en première année à 4 ans », raconte-t-elle. Sa carrière de journaliste et d’éditorialiste au Devoir, de 1974 à 1986, a été fort remarquée. En juin 1990, elle est devenue la première femme à diriger le quotidien montréalais, qui était mal en point. « Il fallait lui redonner un élan très contemporain », explique-t-elle.

Après ce mandat, elle a accepté la direction de la Grande Bibliothèque (Bibliothèque et Archives nationales du Québec, BAnQ) et a géré le chantier qui a mené à son ouverture, en 2005, à Montréal.

Aujourd’hui, Lise Bissonnette s’inquiète plus que tout de la crise des médias et du « remplacement de l’information par l’opinion ».