•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Protéger les oiseaux de rivage migrateurs

Panorama, Émission, Première avec Grégory Bernard
Rattrapage du mardi 2 août 2022

Protéger les oiseaux de rivage migrateurs

Interdire la plage aux chiens pour protéger les oiseaux migrateurs

Un oiseau sur la plage.
Depuis avril 2022, les chiens sont interdits sur la plage de Combers Beach, sur l'île de Vancouver, pour protéger les oiseaux de rivage migrateurs.PHOTO : Gracieuseté : Parcs Canada
Panorama, Émission, Première avec Grégory Bernard
PanoramaPublié le 3 août 2022

Grâce à l'interdiction des chiens sur une plage du parc Pacific Rim, sur l'île de Vancouver, depuis avril 2022, des chercheurs notent une augmentation de 33% du nombre d'oiseaux comparativement au printemps 2021. Pour Jacques Sirois, naturaliste et ornithologue et président des Amis du refuge d'oiseaux du Havre de Victoria, le projet pilote mis sur pied par Parcs Canada est indispensable.

Les plages du parc national sont très appréciées par les oiseaux migrateurs : On parle facilement d’un demi- million d’oiseaux migrateurs par an qui s'arrêtent sur les plages du parc du Pacifique Rim, explique M.Sirois.

Ces volatiles profitent de cette escale pour se reposer de leur voyage et se nourrir. Une pause indispensable qui est souvent perturbée par les chiens : Pour un oiseau migrateur, un chien n’est ni plus ni moins qu’un loup, c’est un prédateur, ajoute l’ornithologue.

L’interdiction des chiens à la plage Combers est en vigueur jusqu’en octobre 2022.