•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Faire face à une augmentation des cas de COVID

Panorama, ICI Première
Rattrapage du lundi 4 juillet 2022

Faire face à une augmentation des cas de COVID

Une troisième vague d’Omicron à l’horizon en C.-B.

Le variant Omicron du SARS-CoV-2, vu au microscope électronique.
Le variant Omicron du SARS-CoV-2, vu au microscope électronique.PHOTO : NIAID
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 5 juillet 2022

Des épidémiologistes préviennent les Britanno-Colombiens qu'une troisième vague du variant Omicron est à prévoir dans la province. Les sources sont les sous-variants BA.4 et BA.5 d'Omicron, dont on connaît encore bien peu le comportement comme l'explique Dre Julie Lajoie, virologue à l'Université du Manitoba.

« On sait que le BA.5 a certaines mutations qui sont semblables au Delta donc il faut y faire attention à sa sévérité. »

Elle continue d’encourager le port du masque et estime que les restrictions ont été levées trop rapidement partout au Canada.

« Notre façon de vivre avec le virus actuellement ne fonctionne pas. Il faut se réajuster. Il faut que les gens comprennent que la pandémie n’est pas finie. Il faut continuer de parler de ventilation, de filtration d’air, du port du masque à l’intérieur dans les milieux publics. »

Dre Lajoie déplore que 1,3 million de Britanno-Colombiens admissibles n'aient toujours pas reçu de 3e dose de vaccin. Selon elle, la vaccination demeure essentielle pour se protéger du virus. Elle rappelle également l’importance de s’isoler même au-delà de cinq jours si on teste positif.

« Un test rapide positif, ça veut dire qu’on est contagieux »

— Une citation de  Dre Julie Lajoie, virologue à l'Université du Manitoba

Selon Dre Julie Lajoie, nous ne sommes pas en mode endémique et la pandémie est toujours bien présente.