•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La sécurité alimentaire selon la Boussole

Panorama, ICI Première
Rattrapage du mercredi 25 mai 2022

La sécurité alimentaire selon la Boussole

L'insécurité alimentaire en hausse au Canada

Une bévévole de l'organisme La Boussole prépare des sacs de denrées alimentaires.
Une bévévole de l'organisme La Boussole prépare des sacs de denrées alimentaires. PHOTO : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 26 mai 2022

Bon nombre de Canadiens ont perdu leur emploi pendant la pandémie, temporairement ou définitivement. Le coût de la vie a aussi augmenté,ce qui plonge certaines personnes dans la précarité et l'insécurité alimentaire. Un constat que fait tous les jours Maxime Barbier, co-directeur général au centre La Boussole, à Vancouver.

« En effet, la pandémie a eu un effet dévastateur sur notre clientèle. »

— Une citation de  Maxime Barbier, co-directeur général au centre La Boussole, à Vancouver

Le visage de la clientèle dans le besoin de l’organisme francophone a changé. Il y a davantage de gens qui ont un toit, mais dont le revenu ne leur permet pas d’acheter un panier d’épicerie complet. Ils se tournent donc vers les services de la banque alimentaire de La Boussole.

« Avant la pandémie, on aidait 70 à 75 personnes. Maintenant, on est à plus de 150 personnes qui fréquentent notre banque. La demande augmente, mais les dons eux n’augmentent pas », souligne Maxime Barbier.

Le réseautage est très important pour La Boussole. L’organisme travaille davantage avec les entreprises, les restaurants ou les épiceries de la communauté pour recevoir plus de dons, et aussi éviter le gaspillage.