•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Pensionnats pour Autochtones  :  pourquoi des excuses de la Couronne?

Panorama, ICI Première
Rattrapage du mardi 17 mai 2022

Pensionnats pour Autochtones  :  pourquoi des excuses de la Couronne?

Après le pape, à quand des excuses de la reine?

La reine, qui porte une couronne, parle à un homme lors d'une réception.
La reine Élisabeth II a 95 ans.PHOTO : Getty Images / WPA / Victoria Jones
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 18 mai 2022

Le prince Charles et la duchesse Camilla font une visite de trois jours au Canada, pendant laquelle ils vont rencontrer des représentants autochtones à la résidence de la gouverneure générale Mary Simons. La présidente du Ralliement national des Métis veut en profiter pour demander des excuses officielles de la part de la reine Élisabeth II pour les horreurs que les peuples autochtones ont subies dans les pensionnats. Des excuses probables selon Nadir André, avocat en droits autochtones et chef national du groupe Droit des autochtones chez Borden Ladner Gervais.

Si l’Église catholique qui est une des religions les plus puissantes par la voix du Pape s’est excusée, je pense qu’il serait souhaitable et louable de la part de la chef anglicane d’en faire de même, parce que les souffrances des enfants dans les pensionnats ont été les mêmes.

Au-delà des excuses, Paul Andrew, ancien chef de Tulita, une communauté située dans les Territoires du Nord-Ouest, souhaite une nouvelle relation avec la Couronne. Et cette nouvelle approche est nécessaire pour assurer la réconciliation selon Nadir André.

La réconciliation repose sur la redéfinition des relations entre les peuples autochtones et l’État. Je crois qu’il y a un dialogue entamé qui avance selon un rythme inégal de province en province et le prince Charles ne fait que suivre cette direction-là.