•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le transport ferroviaire au Canada

Panorama, ICI Première
Rattrapage du lundi 16 mai 2022

Le transport ferroviaire au Canada

Le train : un mode de transport dépassé ou tourné vers l’avenir?

Photo d'un train de l'entreprise Amtrak
Un train de l'entreprise AmtrakPHOTO : Reuters / Peter Morgan
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 17 mai 2022

La reprise du service ferroviaire d'Amtrak entre Vancouver et Seattle est de nouveau repoussée à décembre prochain. La pénurie de personnel semble être la cause principale des délais, mais depuis des années on se questionne sur la sous-utilisation de ce mode de transport, comme l'explique Yan Cimon, professeur de stratégie à la faculté des sciences de l'administration de l'Université Laval.

L’automobile a toujours été un moyen très pratique, ce qui fait que c’est très dur de ramener les gens vers le train (après un arrêt de service), car en automobile vous avez plus de contrôle et l’impression de vous rendre à votre destination du point A au point B.

Un train à grande vitesse entre Vancouver, en Colombie-Britannique, et Portland en Oregon est un projet souvent soulevé, mais qui n’a pas encore été concrétisé pour plusieurs raisons selon Yan Cimon.

L’axe de Vancouver à Portland est un axe très intéressant, mais il y a encore des enjeux de desserte et surtout de coût. Dans un monde idéal, il serait de bon aloi d’avoir un train fiable, rapide à fréquence élevée pour permettre aux gens de diminuer les empreintes carbone sur cet axe.

Devant l’urgence climatique, les Canadiens devront revoir leur mode de transport, affirme Yan Cimon. Ce qui le pousse à croire et espérer que le train reste le mode de transport de l’avenir.