•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le mois du patrimoine asiatique

Panorama, ICI Première
Rattrapage du mardi 3 mai 2022

Le mois du patrimoine asiatique

La fierté de célébrer ses racines

Un auto-collant ''I love Chinatown''.
Le quartier chinois de Vancouver existe depuis les années 1890.PHOTO : Radio-Canada / Justine Beaulieu-Poudrier
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 4 mai 2022

En mai, partout au Canada, on célèbre le mois du patrimoine asiatique.
Le thème de cette année est « Poursuivre un legs d'excellence ». Le but est de créer des ponts entre les différents peuples. Pour Tessica Truong, Vancouvéroise dont les parents sont d'origine chinoise et vietnamienne, ce mois lui permet aussi de renouer avec ses racines et d'en être fière.

« En grandissant au Canada, je n’ai pas toujours été encouragée à être fière de mes racines. Et même si mes parents m’ont beaucoup enseigné les coutumes, le mois est important pour en apprendre davantage et je veux en apprendre plus sur mes origines. J’ai d’ailleurs repris mes noms traditionnels et j’en suis fière. »

Selon Tessica Truong, une meilleure compréhension de la contribution, passée ou actuelle, des communautés asiatiques pourrait réduire le racisme anti-asiatique qui a considérablement augmenté pendant la pandémie.

« C’était un moment très difficile pour nous tous. De voir mes parents avoir peur de quitter la maison de peur d’être attaqués, non seulement des attaques verbales, mais aussi physiques, ça me fait peur »

— Une citation de  Tessica Truong, vancouvéroise d'origine vietnamienne et chinoise

Sur une note plus positive, Tessica Truong invite tous les Britanno-Colombiens à visiter les deux nouveaux musées canadiens chinois situés à Vancouver et à Victoria.