•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nuchatlaht contre la C.-B., un procès à suivre

Des personnes sur les marches de la Cour suprême avec des pancartes et banderoles.
Des membres de la Première Nation Nuchatlaht et leurs soutiens se sont rassemblés devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique, avant l'ouverture du premier jour du procès lundi.PHOTO : La Presse canadienne / DARRYL DYCK
Publié le 23 mars 2022

Depuis le 21 mars, la Cour suprême de la Colombie-Britannique examine les revendications territoriales de la Première Nation Nuchatlaht qui porte plainte contre le gouvernement provincial pour la gestion de son territoire sur l'île de Vancouver. Vanessa Udy, avocate et doctorante en traditions juridiques autochtones à l'Université de Victoria, nous en parle.

« L’enjeu est de savoir qui a le contrôle sur le territoire et les ressources », souligne l’experte.

« Le péché originel en Colombie-Britannique, c’est que la plupart des Premières Nations ici n’ont jamais signé de traités avec le Canada », analyse l’avocate, qui estime que la preuve historique et archéologique fera la différence dans le procès.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser