•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Début du procès de l'ancien greffier de l'Assemblée législative de C.-B.

Panorama, ICI Première
Rattrapage du lundi 24 janvier 2022

Début du procès de l'ancien greffier de l'Assemblée législative de C.-B.

Rare procès d’un greffier en C.-B.

Portrait de Craig James, cadré sur le visage sur fond neutre.
Craig James en novembre 2018, alors qu'il s'adressait à la presse.PHOTO : La Presse canadienne / Ben Nelms
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 25 janvier 2022

Le procès de Craig James, l'ancien greffier de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique est en cours pour les six prochaines semaines. Il a plaidé non coupable à cinq chefs d'accusation de fraude et d'abus de confiance. Craig James est entre autres accusé d'avoir fait passer plusieurs dépenses personnelles pour des dépenses professionnelles. Pour Yvon Dandurand, professeur émérite en criminologie à l'Université de la vallée du Fraser, ce type de procès est rare, mais nécessaire pour aller au fond des choses.

C’est substantiel parce qu’on s’attend de ces gens qui sont dans des postes avec beaucoup d’autorité et de pouvoir à un standard d’intégrité très élevé. On sait qu’il y a des faiblesses dans le système. La question est de savoir si monsieur James les a exploitées de façon intentionnelle ou si c’était des erreurs de sa part ou sujette à interprétation.

Yvon Dandurand estime que le procès, quelle que soit son issue, enverra un message clair aux hauts dirigeants responsables du maintien de nos lois. Il note que ce procès pourrait mener à d’autres accusations.