•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une entente pour renforcer les traditions juridiques autochtones en C.-B.

Panorama, ICI Première
Rattrapage du jeudi 20 janvier 2022

Une entente pour renforcer les traditions juridiques autochtones en C.-B.

Stratégie judiciaire pour lutter contre le racisme envers les autochtones

Une femme âgée parle dans un micro, entourée d'autres femmes.
Certains Autochtones ont besoin de cercle de partage pour poursuivre leur chemin vers la guérison, peu importe les traumatismes qui les hantent. Les cercles de partage ne sont pas réservés aux survivants des pensionnats.PHOTO : Radio-Canada / Delphine Jung
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 21 janvier 2022

Les gouvernements fédéral et provincial ainsi que le Conseil de justice des Premières Nations de la Colombie-Britannique ont signé une entente pour mettre en place une stratégie judiciaire propre aux Autochtones. On s'engage à soutenir les traditions juridiques autochtones et lutter contre le racisme systémique envers les premiers peuples. Une entente nécessaire, croit Vanessa Udy, avocate et doctorante en traditions juridiques autochtones à l'université de Victoria, qui explique que la vision des autochtones de la justice diffère de celle des allochtones.

« Le droit autochtone désigne les lois canadiennes qui portent sur les autochtones, je pense à la Loi sur les Indiens. Les traditions juridiques autochtones émanent des cultures autochtones. Avant l’arrivée des Européens, les cultures autochtones étaient principalement des cultures orales donc le droit se pratique vraiment en communauté, à travers les délibérations entre les citoyens qui habitent en communauté et qui cherchent à vivre ensemble en harmonie avec les autres peuples voisins et leur environnement. »

Vanessa Udy est enthousiaste face à l’entente et la nouvelle approche proposée.