•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les difficultés d'accès aux soins de santé mentale

Panorama, ICI Première
Rattrapage du jeudi 20 janvier 2022

Les difficultés d'accès aux soins de santé mentale

Accès inégal aux soins de santé mentale

Une thérapeute avec un patient portant un masque de protection.
L'accès aux soins en santé mentale semble réservé aux britanno-colombiens assurés ou fortunésPHOTO : Getty Images / FatCamera iStock
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 21 janvier 2022

Des voix s'élèvent pour dire que l'accès aux soins en santé mentale est réservé aux Britanno-Colombiens qui bénéficient d'avantages sociaux de leur employeur ou qui peuvent se payer des services privés. Wolfgang Linden, ancien président de l'Association de psychologie de la Colombie-Britannique, et de la Société canadienne de psychologie, explique que les services publics sont très limités aux personnes sans assurance.

« Vous pouvez aller à l'hôpital où il y a des psychologues, mais il y a de très longues listes d’attentes. Aussi, ils sont seulement présents dans les grandes villes. Il y a un manque de personnel. Alors si on vit en milieu rural, il n’y a aucun service offert. »

Des psychologues demandent que leurs services soient intégrés au système de santé de la province. Une requête qui se bute à plusieurs obstacles.