•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les effets bénéfiques des activités routinières sur notre cerveau

Panorama, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 12 janvier 2022

Les effets bénéfiques des activités routinières sur notre cerveau

Les tâches quotidiennes bénéfiques pour notre cerveau

Un couple de personnes âgées partage du bon temps avec leur petite fille dans un jardin communautaire.
Les jardins communautaires favoriseraient la socialisation, renforceraient les relations interculturelles et, même dans certains cas, transformeraient des vies.PHOTO : getty images/istockphoto / Halfpoint
Panorama, ICI Première.
PanoramaPublié le 13 janvier 2022

Le simple fait de jouer aux cartes, de cuisiner ou de jardiner maintient l'activité cérébrale et réduit la perte des fonctions cognitives. C'est ce qui est démontré dans une récente étude de l'Université Simon Fraser. C'est d'autant plus vrai plus on vieillit, comme l'explique Sylvain Moreno, professeur à l'école des arts interactifs et de la technologie de l'Université Simon Fraser, et directeur scientifique de l'organisation du cercle de santé numérique.

« Plus on vieillit, plus le choix de participer à des activités devient primordial. Et il devient même plus important que nos facteurs génétiques ou que notre éducation ou que la qualité de vie qu’on a eue »

— Une citation de  Sylvain Moreno, directeur scientifique de l'organisation du cercle de santé numérique

Cette étude est un bon outil pour les défenseurs des prescriptions d'activités sociales. Un concept développé en Europe où les médecins prescrivent des activités sociales plutôt que des médicaments pour guérir certains problèmes. Cette philosophie est présentement à l’étude en Colombie-Britannique.