•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

L’ordonnance de non-publication sur l’identité d'Amanda Todd a été levée

Panorama, ICI Première
Rattrapage du mardi 11 janvier 2022

L’ordonnance de non-publication sur l’identité d'Amanda Todd a été levée

L’identité d’Amanda Todd peut être révélée

Une personne pianote sur un clavier d'ordinateur dans une pièce sombre.
Des plateformes de clavardage peuvent devenir un repaire pour les prédateurs sexuels.PHOTO : ICI Radio-Canada
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 12 janvier 2022

La Cour suprême de la Colombie-Britannique a levé l'ordonnance de non-publication du nom d'Amanda Todd. L'adolescente a été victime de pornographie juvénile et elle s'est suicidé en 2012. Sa triste histoire avait fait le tour du monde et les lois canadiennes ont été modifiées depuis, comme le précise Guillaume Garih, avocat en droit criminel à Lower Mainland Law

« C’était la loi C-13 qui est entrée en vigueur en 2013, qui criminalise la pornographie revanche, ces images intimes qui ont été recueillis au moment d’une relation et qui sont ensuite diffusées sans le consentement de la personne »

— Une citation de  Guillaume Garih, avocat en droit criminel

Le nom d’Amanda Todd pourra maintenant être cité par les médias pendant les prochains procès de l’accusé, le Néerlandais Aydin Coban. Carol Todd, la mère de la victime est soulagée de la décision parce qu'elle pourra enfin parler publiquement de sa fille. Son but étant d'aider d'autres familles et de prévenir de telles tragédies.