•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Comment la C.-B. pourrait mieux se préparer aux catastrophes naturelles?

Panorama, ICI Première
Rattrapage du jeudi 2 décembre 2021

Comment la C.-B. pourrait mieux se préparer aux catastrophes naturelles?

Préparation et adaptation : les mots d’ordre face aux défis climatiques

Un mur de sac de sable devant un chemin de fer.
Abbotsford, lundi 29 novembre 2021, avant que la troisième rivière atmosphérique en moins d'une semaine ne frappe la province ce mardi 30 novembre 2021.PHOTO : Radio-Canada / Alex Lamic
Panorama, ICI Première
PanoramaPublié le 3 décembre 2021

Dès le lendemain des pluies diluviennes qui ont provoqué inondations et glissements de terrain le 15 novembre, des voix se sont élevées pour dénoncer le manque de préparation du gouvernement provincial. Astrid Brousselle, directrice et professeure à l'École d'administration publique de l'Université de Victoria, revient sur ces critiques et sur la manière dont les autorités devraient composer avec les catastrophes naturelles.

« Clairement les municipalités sont les premiers répondants. Mais en Colombie-Britannique, on a beaucoup de municipalités ou de communautés autochtones en région rurale, qui sont petites et qui n’ont pas les ressources ou l’expertise pour planifier des réponses d’urgence. »

— Une citation de  Astrid Brousselle, professeure à l'École d'administration publique de l'Université de Victoria

La professeure à l'École d'administration publique de l'Université de Victoria insiste sur l’importance de développer des partenariats et de partager les savoir-faire pour mieux se préparer aux défis climatiques à venir.