•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Réactions de parents face à la vaccination des 5 à 11 ans

Panorama, ICI Première.
Rattrapage du mardi 23 novembre 2021

Réactions de parents face à la vaccination des 5 à 11 ans

Réactions de parents face à la vaccination des 5 à 11 ans

Des enfants qui portent le masque traversent la rue à Vancouver.
Selon la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, le vaccin contre la COVID-19 pourrait être offert aux 5 à 11 ans dès le début du mois de novembre. PHOTO : Radio-Canada / Ben Nelms
Panorama, ICI Première.
PanoramaPublié le 24 novembre 2021

Les 350 000 enfants de la Colombie-Britannique âgés de 5 à 11 ans pourront recevoir le vaccin contre la COVID-19 dès la fin du mois de novembre.

Selon la médecin-hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, les enfants sont actuellement parmi les plus touchés par les nouveaux cas de COVID-19 , notamment depuis la rentrée scolaire. La plupart des parents et des enfants accueillent d’un bon œil cette nouvelle.

« J’avais des hésitations. J’attendais d’avoir plus de preuves. Je ne voulais pas que le vaccin soit une expérimentation sur mon fils. Mais avec l’accord de Santé Canada, je suis rassurée et on va l’inscrire bientôt », explique Rebecca Mellett, maman de Natnael qui fréquente l’école Beausoleil à Victoria.

Après quelques discussions, son fils Natnael a compris l’importance de la vaccination.

« Premièrement parce que c’est bon de le faire parce que ça peut me sauver et si je l’attrape, je ne serai pas très malade et aussi je veux aller en vacances à Noël. »

Quant à Catherine Marshall, la maman de Max, 10 ans, les raisons qui poussent son fils à se faire vacciner l’ont étonné.

« J’étais un peu surprise quand j’ai réalisé que mon fils de 10 ans était inquiet. Il avait peur d’attraper la COVID et trouvait un peu injuste d’avoir attendu aussi longtemps avant de pouvoir se faire vacciner. Nous sommes maintenant très heureux. »