•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Sécurité du transport maritime dans les eaux canadiennes

Panorama, ICI Première.
Rattrapage du lundi 25 octobre 2021

Sécurité du transport maritime dans les eaux canadiennes

À qui revient la responsabilité de la sécurité des porte-conteneurs?

De la fumée s'échappe de plusieurs conteneurs métalliques à bord du Zim Kingston qui est mouillé près de Victoria.
Des conteneurs en feu à bord du M/V Zim Kingston situé au large de Victoria.PHOTO : Garde côtière canadienne
Panorama, ICI Première.
PanoramaPublié le 26 octobre 2021

Même s'il semble maîtrisé, l'incendie qui a fait rage en fin de semaine sur le porte-conteneurs M/V Zim Kingston, au large de Victoria, soulève encore beaucoup de questions quant à la sécurité du transport maritime. Explications de Sarah Landry, responsable des communications du Centre pour le transport maritime responsable Clear Seas basé à Vancouver.

« À l'international, on a l’Organisation maritime internationale qui est chargée de veiller à l'amélioration de la sécurité, de la sûreté du transport maritime et de la prévention de la pollution. L'OMI établit des règlements et des conventions qui sont ensuite adoptés par les états membres, dont le Canada », précise Sarah Landry, qui rappelle que c’est à ces pays membres que revient la responsabilité de faire respecter les règlements mis en place par l’OMI et auxquels ils adhèrent.

Quant aux marchandises transportées et au danger qu’elles peuvent représenter en cas d’incident, nul n’est tenu d’en informer les autorités maritimes à l’avance.

« Tout navire qui transporte des marchandises dans des conteneurs a l'obligation de savoir ce qu’il transporte. Mais il n’est pas obligé de donner cette information aux autorités canadiennes, sauf en cas d’incident ou de déversement », souligne Sarah Landry.