•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Impact de la pénurie de personnel de santé en C.-B.

Panorama, ICI Première.
Rattrapage du mardi 12 octobre 2021

Impact de la pénurie de personnel de santé en C.-B.

Impact de la pénurie de personnel de santé en C.-B.

Le village d'Ashcroft
Le village d'AshcroftPHOTO : Radio-Canada
Panorama, ICI Première.
PanoramaPublié le 13 octobre 2021

Pendant le long weekend de l'Action de Grâces, l'urgence de l'hôpital Dr. Helmcken Memorial à Clearwater et celui de l'hôpital d'Ashcroft ont été fermés temporairement faute de personnel.

Les citoyens de la région ont dû se rendre dans les hôpitaux de Kamloops ou Merritt, tous deux situés à une heure de route pour recevoir des soins. Selon Annie Bourret, c’est une pratique courante.

« Je n’ai pas été surprise. C’est très fréquent. C’est la 6è fois qu’il y a des réductions d’heures ou que c’est carrément fermé. »

— Une citation de  Annie Bourret, citoyenne d’Ashcroft

Le manque de personnel serait la cause de ces fermetures. L'accès à un médecin de famille est encore difficile pour un grand nombre de Canadiens, surtout pour ceux qui demeurent en région. Cela dit, plusieurs mesures ont été mises en place pour attirer les médecins loin des grands centres urbains.

« La première mesure est de donner une prime en argent. Deuxièmement c’est la méthode coercitive qui est de forcer le médecin à aller en région. Mais ce n’est pas idéal. Mais la meilleure façon est de former les médecins en région pour qu’ils développent le goût de la région et d’y rester »

— Une citation de  Régis Blais, à l'École de santé publique de l’Université de Montréal

Selon Régis Blais, en région, la pratique peut être plus variée et l’esprit de communauté où l’on connaît tous les habitants pourraient être des éléments séduisants pour les futurs médecins.