•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Suite de la discussion : Conciliation travail-famille et transmission

On n'est pas sorti de l'auberge, ICI Première.
Audio fil du 23 décembre 2017

Suite de la discussion : Conciliation travail-famille et transmission

Ces femmes qui nous nourrissent : le défi de la conciliation travail et famille

Les sept femmes posent lors de leur passage à l'émission On n'est pas sorti de l'auberge.
De gauche à droite : Marie-Chantal Houde de la Fromagerie Nouvelle France, Paulette Châteauvert de l'Abitibi, Liette Lauzon co-propriétaire des Serres J.C. Lauzon, à St-Eustache et propriétaire de la fruiterie Persil et Compagnie à Ste-Marthe-sur-le-Lac, Ninon Delude, Anne Mareschal de la Ferme fée et fougère, la pêcheuse de crabes de Caraquet Isabelle Ross et Jocelyne Ravenelle propriétaire de Canard du village à Saint-Pie en MontérégiePHOTO : Radio-Canada / Cecile Gladel
On n'est pas sorti de l'auberge, ICI Première.
On n'est pas sorti de l'aubergePublié le 23 décembre 2017

La vie à la ferme n'est pas de tout repos : les animaux ne prennent pas de vacances et les récoltes ne peuvent pas attendre. On a demandé aux six agricultrices et à la pêcheuse comment elles conciliaient vie de famille et travail.

« Le lait, c’est deux fois par jour. Tu te reposais quand tu te réunissais en famille. Quand notre garçon s’est associé, on s’en permettait plus avec des voyages organisés », raconte Paulette Châteauvert. Pour la pêcheuse de Caraquet Isabelle Ross, la famille passe toujours en premier.

« Quand je fais mes pâtés au canard, mes enfants sont là, à côté. On est très proche, c’est notre quotidien », ajoute Jocelyne Ravenelle.

Elles parlent aussi de leurs souvenirs des traditions des Fêtes.