•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chefs et pâtissiers : Un même univers, deux planètes

On n'est pas sorti de l'auberge, ICI Première.
Audio fil du 20 mai 2017

Chefs et pâtissiers : Un même univers, deux planètes

Être hyperactif, un atout quand on est chef cuisinier

Un chef jongle avec des spatules et des contenants
Les chefs sont-ils des hyperactifs?PHOTO : iStock
On n'est pas sorti de l'auberge, ICI Première.
On n'est pas sorti de l'aubergePublié le 20 mai 2017

« Les gens disent que les chefs sont hyperactifs. Mais j'ai aussi des boulangers qui ont le même profil », explique le psychiatre Stéphane Kunicki. On discute de cette différence (ou non) en sa compagnie et celles du chef Danny St-Pierre, propriétaire du restaurant Petite maison (Nouvelle fenêtre) et de la pâtissière Stéphanie Labelle de la pâtisserie Rhubarbe (Nouvelle fenêtre). Chuck Hugues, Danny Smiles et Jérôme Ferrer donnent aussi leur avis.

Danny St-Pierre souligne qu’il a été diagnostiqué avec un déficit de l'attention sur le tard, après la trentaine. « À un moment donné, un de mes amis m’a dit que je n’étais jamais dans le présent; toujours dans le passé ou le futur [...]. Une prise de conscience s’est faite : j’ai consulté », dit-il. « La cuisine m’a sauvé la vie [...]. Je ne m’en allais pas dans la bonne direction », raconte Chuck Hughes. Ce dernier avoue avoir lui aussi un déficit de l’attention, qui a été diagnostiqué alors qu’il était assez jeune.

Stéphanie Labelle et Danny St-Pierre

Radio-Canada / Cécile Gladel

Les chefs cuisiniers, souvent hyperactifs, les pâtissiers, plus posés

« En pâtisserie, il faut être plus concentré; il n’y a pas de rush. Ce n’est pas la même chose qu’un service continu pendant trois heures », souligne Stéphanie Labelle pour expliquer la différence entre les tempéraments de ceux qui exercent ces deux métiers. « La cuisine, c’est animal, c’est très sportif », ajoute Danny St-Pierre.

Les élèves du secondaire et les jeunes adultes aux prises avec des difficultés d'apprentissage et des troubles de l'attention, de même que les enseignants ou superviseurs de stages, peuvent contacter l’Institut des troubles d’apprentissage (Nouvelle fenêtre) au 514 847-1324 (poste 230).