•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

En route vers l'ADISQ avec Kanen

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
Rattrapage du 3 nov. 2021 : Kanen, NFT et ABBA

En route vers l'ADISQ avec Kanen

En attendant l’ADISQ, un discours et une prestation inédite de Kanen

Kanen les yeux fermés devant la forêt.
La chanteuse Kanen, innue de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam.PHOTO : Alexandre Crousette
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudraPublié le 4 novembre 2021

C'est au tour de Kanen de simuler un discours de victoire en vue du 43e Gala de l'ADISQ. En lice dans la catégorie Artiste autochtone de l'année, aux côtés d'Anachnid, de Matiu, de Scott-Pien Picard et de Q052, l'autrice-compositrice-interprète n'oublie pas de rendre hommage à son mentor, Florent Vollant, et de saluer au passage la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam.

En bref :

Kanen a fait partie du collectif Nikamu Mamuitun, piloté par Florent Vollant, en 2019. La même année, l’ancienne finaliste des Francouvertes a lancé un microalbum sous le nom de Karen Pinette-Fontaine. En 2020, elle a collaboré à la chanson M. l’premier ministre, une pièce de Philémon Cimon, dédiée à Joyce Echaquan.

La pièce Tes veines en canot aux Francouvertes :