•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
Audio fil du mardi 16 mai 2017

L'illustration, mode d'expression polyvalent et dans l'air du temps : Discussion

Grâce aux réseaux sociaux, l'illustration est reine dans tous les milieux

Publié le 17 mai 2017
Les illustrations de Mathilde Corbeil (à gauche) et de Catherine Laporte (à droite).
Les illustrations de Mathilde Corbeil (à gauche) et de Catherine Laporte (à droite).PHOTO : Illustrations de Mathilde Corbeil et Catherine Laporte

Située à l'intersection de l'art visuel, du design et la publicité, l'illustration prend de plus en plus de place dans l'espace public, à en croire Mathilde Corbeil, Catherine Laporte et Pol Turgeon, qui œuvrent dans le domaine. Que ce soit au théâtre, sur les pochettes d'album ou sur Instagram, une chose est sûre, le dessin séduit par son accessibilité et sa poésie.

« On sort d’une crise de l’image, affirme Mathilde Corbeil, qui considère que l’illustration reprend enfin sa place dans l’écosystème médiatique. Quand tout le monde a commencé à avoir des ordinateurs, on a confondu talent et rigueur avec la maîtrise du logiciel. »

Selon Pol Turgeon, président de l’organisme Illustration Québec (Nouvelle fenêtre), la popularité du dessin s’explique entre autres par sa polyvalence et par son aptitude à passer un message de manière accessible. Une qualité qui représente un attrait particulier pour le théâtre, le cinéma et les médias en général.

Une nouvelle ère, grâce à Instagram
« Instagram a changé la vie des illustrateurs. Il y a des gens du Brésil, de Londres, du Japon qui ont accès à nos images grâce à ça », souligne Catherine Laporte, qui gagne en partie sa vie grâce aux impressions qu’elle vend sur le web.