•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

En français SVP : remplacer « trigger warning » par « mise en garde » ou « traumavertissement »

Une alarme de feu sur un mur de béton gris.
Certains contenus peuvent comprendre des éléments qui peuvent déclencher un traumatisme psychologique chez certaines personnes. PHOTO : iStock
Publié le 1 février 2018

L'expression anglophone « trigger warning » désigne l'avertissement qu'un contenu (article, vidéo, film, livre, chanson) comprend des éléments qui peuvent déclencher un traumatisme psychologique chez certaines personnes. La traductrice Audrey PM considère que cette notice, nécessaire pour les personnes qui souffrent d'un stress post-traumatique, devrait être traduite adéquatement et devrait surtout être utilisée comme un geste empathique envers ceux qui en souffrent.

Elle propose donc d’utiliser une ou plusieurs de ces expressions : « mise en garde », « avertissement » (comme c’est déjà le cas à la télévision), « alerte sensible », « alerte au déclencheur » ou « traumavertissement ».

Témoignage de l’importance de ce type de message d’intérêt public, environ 830 000 femmes et 370 000 hommes souffrent de trouble de stress post-traumatique au Canada. De ce nombre, les personnes ayant subi des agressions sexuelles disent ne pas vouloir être témoins d’évocations de ce type de violence, que ce soit sur les médias sociaux ou dans la culture qu’elles consomment.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser