•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une lettre d’amour au karaoké, qui nous manque tant

Un micro sur une scène illuminée et festive.
Alors que les karaokés ont ouvert leurs portes en Ontario et en Nouvelle-Écosse, les propriétaires de ces établissements au Québec attendent encore le feu vert pour reprendre leurs activités.PHOTO : Shutterstock / Vershinin89
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudraPublié le 1 septembre 2021

« Pendant les longs mois de confinement, j'ai souvent rêvé au jour où nous pourrions retourner nous époumoner à la Taverne Normandie et au Cocktail », déclare Camille Toffoli dans sa lettre d'amour au karaoké. Autrice et cofondatrice de la librairie féministe L'Euguélionne, à Montréal, Camille lance le livre Filles corsaires : écrits sur l'amour, les luttes sociales et le karaoké. Pour souligner ce lancement, elle nous parle du karaoké, cet endroit libérateur où la notion de performance est encore relative, car, selon elle, notre rapport à l'échec et le succès n'est plus le même une fois sur scène.

Rebecca Makonnen nous révèle quels sont les coups de cœur des auditeurs et auditrices, et cette chanson qu’elle doit absolument chanter lors d’une soirée karaoké.