•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
Rattrapage du 10 nov. 2020 : Isabelle Picard, Steve Gagnon et La Fièvre

#SOMETHINGELSE et l'humour autochtone, avec Isabelle Picard

L’humour autochtone contre-attaque, avec Isabelle Picard

Publié le 11 novembre 2020
Isabelle Picard, ethnologue et chargée de cours à l’UQAM
Isabelle Picard, ethnologue et chargée de cours à l’UQAM PHOTO : Isabelle Picard

« On a décidé de relayer des mèmes un peu partout sur les médias sociaux, pris d'assaut Facebook pour souligner et dénoncer cette maladresse. » La spécialiste aux affaires autochtones à Radio-Canada, Isabelle Picard, revient sur la bévue du journaliste David Chalian, qui, durant la soirée électorale du 3 novembre sur CNN, présentait un graphique qui divisait le vote selon l'origine ethnique des citoyens. Sous les catégories « Blancs », « Latinos » et « Noirs », et au-dessus d'« Asiatiques » était inscrit « Something else » (Autre), une autre manière d'invisibiliser les Autochtones américains, croit l'ethnologue, qui a préféré en rire plutôt qu'en pleurer.

« On se joue des stéréotypes. Pour les Autochtones, l’humour est une manière d’évacuer le stress, les traumas et les tensions, […] de gérer sa colère et sa peine. On règle des conflits à travers l’humour tout en apprenant l’humilité. »

—  Isabelle Picard