•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
Rattrapage du 2 sept. 2020 : OnlyFans, NASA et Flore Laurentienne

Une fiction radio inspirée du plus récent album de Beck, avec Steve Gagnon

Une fiction radio inspirée du plus récent album de Beck, avec Steve Gagnon

Publié le 3 septembre 2020
Le chanteur Beck lors de son passage sur les Plaines d'Abraham pendant le Festival d'été de Québec
Le chanteur Beck lors de son passage sur les Plaines d'Abraham pendant le Festival d'été de QuébecPHOTO : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Steve Gagnon fait un retour remarqué cette saison avec un tout nouveau concept. Le poète et dramaturge composera de courtes fictions poétiques inspirées d'un album musical. Cette semaine, il quitte la Terre pour se joindre au très planant album expérimental de Beck Hyperspace: A.I. Exploration, coproduit avec nulle autre que la National Aeronautics and Space Administration (NASA).

La NASA s’est associée au musicien Beck afin de réinventer l'album Hyperspace, que l'artiste a fait paraître en 2019. Cette union peu probable a pour but d'offrir aux mélomanes ainsi qu'aux amateurs et amatrices de science une expérience interactive hors du commun. Hyperspace: A.I. Experience (Nouvelle fenêtre), c’est un voyage à travers le cosmos où chacune des pièces de l’album est traduite en données et en images qui proviennent de missions spatiales précises et qui sont transformées par l'intelligence artificielle. Rien de moins!

Hyperlife est créée avec les images provenant du satellite Landsat 8 de la Station spatiale internationale :

Des captations du télescope Hubble animent notamment les chansons Dark Places, Star et Everlasting Nothing :