•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra

Rattrapage du 22 nov. 2021 : Sorcières, court-métrage tunisien, design et jeux vidéo

Résumé

Marianne Désautels-Marissal nous parle des sorcières en sarrau; on discute avec la réalisatrice Sarra El Abed pour son film Y'a pas d'heure pour les femmes; Harold Beaulieu se prononce sur les designers qui tentent de plus en plus de séduire les joueurs et joueuses de jeux vidéo.

  • 20 heures 30 minutes

    Sommaire de l'émission avec Rebecca Makonnen

  • 20 heures 30 minutes

    Sujet  : 

    Trois abeilles mortes avec des éléments électroniques attachés à leur corps sont exposées séparément dans de petits contenants en verre.

    Le bioart et les sorcières de laboratoire, avec Marianne Désautels-Marissal 

    Créer de la musique avec des bactéries; peindre avec ses fluides corporels; ces pratiques qui peuvent sembler étranges à première vue sont, pour Marianne Désautels-Marissal, dignes d'intérêt. La journaliste scientifique vient nous parler du bioart, une pratique artistique qui marie l'art et le vivant, comme le fait si bien WhiteFeather, une « sorcière de laboratoire » néo-brunswickoise qui utilise son sang menstruel et ses cellules dans sa pratique artistique.
  • 20 heures 42 minutes

    Entrevue avec Sarra El Abed : Y'a pas d'heure pour les femmes

    Des femmes dans un salon de coiffure.

    Conversation de salon avec la réalisatrice Sarra El Abed

    « C'est comme un huis clos, c'est très intime, ça se prête aux confidences. J'ai entendu les plus grands secrets dans ces lieux-là, les plus grands débats. » Sarra El Abed est fascinée par les salons de coiffure, un endroit haut en couleur où se délient les langues. La réalisatrice canado-tunisienne en a fait un lieu de prédilection dans son dernier court métrage, Y'a pas d'heure pour les femmes.
  • 20 heures 51 minutes

    Chronique d'Harold Beaulieu : Quand les designers tentent de séduire les gamers