•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra

Rattrapage du 20 fév. 2020 : Noémie D. Leclerc et Josée Yvon

Résumé

On discute des conseillers à la sensibilité dans le milieu de l'édition avec Lula Carballo et Mélikah Abdelmoumen; Karine Rosso nous explique comment une création du collectif d'artistes du Chili « Las Tesis » est devenu un cri de ralliement mondial contre les violences faites aux femmes; Noémie D. Leclerc présente un texte inspiré de Danseuses-mamelouk, de Josée Yvon.

  • 20 heures 30 minutes

    Sommaire de l'émission avec Rebecca Makonnen

  • 20 heures 30 minutes

    Les lecteurs en sensibilité : discussion avec Lula Carballo et Mélikah Abdelmoumen

  • 20 heures 41 minutes

    Danseuses-Mamelouk : Josée Yvon dans les mots de Noémie D. Leclerc

    L'autrice Noémie D. Leclerc

    Josée Yvon dans les mots de Noémie D. Leclerc

    « On finit par s'habituer à l'anormalité » est la phrase qui a marqué Noémie D. Leclerc lors de sa lecture de Danseuses-Mamelouk, l'ouvrage coup-de-poing de Josée Yvon. Imprégnée par les mots de la grande poétesse québécoise, l'autrice de Darlène propose un poème inspiré de son dernier voyage à Los Angeles et qui fait un clin d'œil à l'œuvre d'Yvon.
  • 20 heures 50 minutes

    Le flashmob comme outil politique : Las tesis, avec Karine Rosso