•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra

Rattrapage du 4 déc. 2019 : Lutte, Polytechnique et Sunny Duval

Résumé

Quelle trace a laissé le drame de Polytechnique dans la construction de celles qui sont nées à la même époque et sont devenues, 30 ans plus tard, des artistes? Discussion avec Klô Pelgag et Catherine Chabot; Selon Dominic Tardif, En-d'sous, de Sunny Duval est « une fantastique ode à la liberté artistique et au refus des contraintes »; On discute du documentaire Les derniers vilains avec Hélène Laurin.

  • 20 heures 30 minutes

    Sommaire de l'émission avec Eugénie Lépine-Blondeau

  • 20 heures 30 minutes

    Le regard d'artistes 30 ans après Polytechnique : Klô Pelgag et Catherine Chabot

  • 20 heures 43 minutes

    L'omission spéciale de 2010 selon Dominic Tardif : En-d'sous de Sunny Duval

    Sunny Duval

    L'omission spéciale de 2010 selon Dominic Tardif : En-d'sous, de Sunny Duval

    C'était en 2004, le jeune Dominic Tardif se pavanait dans ses Converse, été comme hiver, cheveux longs, désinvoltes comme un rockeur. Dans ses cours d'histoire de la littérature, il n'écoutait pas le professeur, ô que non, il lisait plutôt avec une avidité insatiable les chroniques de Sunny Duval publiées dans le cahier LP|2 de La Presse. En 2010, les Éditions Coups de tête réunissaient tous ses papiers dans le livre En-d'sous, un objet culte qui est passé sous le radar, selon le journaliste.
  • 20 heures 52 minutes

    Les derniers vilains : Chronique d'Hélène Laurin