•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra, ICI Première.
On dira ce qu'on voudra

Audio fil du mardi 30 octobre 2018

Cet extrait audio vous a été recommandé

  • 20 heures 39 minutes

    La réappropriation de l'utérus par les artistes : Chronique de Martine Delvaux

    Lena Dunham a publié plusieurs photos de sa convalescence sur Instagram après s'être fait enlever l'ovaire gauche pour traiter son endométriose. On la voit couchée sur un lit en sous-vêtement et en jaquette, avec un pansement sur le nombril.

    L'utérus fait des petits sur la scène artistique

    L'époque est sombre pour la santé reproductive, c'est peut-être ce pourquoi on observe un retour dans l'espace public de l'utérus et des organes génitaux dits féminins. Les publications récentes de Lena Dunham en sont un exemple patent : l'actrice parle abondament de l'hystérectomie qu'elle a décidé de subir pour mettre fin à soin endométriose. De l'ablation des seins d'Angelina Jolie aux pussy hats en passant par des clitoris en 3D et une salle de concert dans un utérus, Martine Delvaux retrace la constellation de cette réémergence.