•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Ok boomer, la culture

OK boomer sur ICI Première.

La culture québécoise au temps du numérique

Des gens regardent un film dans une petite salle de cinéma.
Projection de film dans une petite sallePHOTO : iStock
OK boomer sur ICI Première.
OK BoomerPublié le 15 août 2020

Il y a longtemps que l'on dit que la culture québécoise est menacée, et pourtant, elle a survécu. En compagnie de jeunes artistes, Nathalie Petrowski et Michel Lacombe se demandent si les plateformes numériques, qui donnent un accès rapide à la culture de partout dans le monde, changeront la donne pour la jeune génération.

Au micro :

– Émile Bilodeau, auteur-compositeur-interprète
– Sarah-Maude Beauchesne, autrice, scénariste et comédienne
– Catherine Chabot, autrice et comédienne
– Philippe Lesage, scénariste et réalisateur

Émile Bilodeau se dit assez inquiet pour l’avenir de la culture québécoise. L’auteur-compositeur-interprète de 24 ans explique que les plateformes d’écoute de musique en ligne comme Spotify permettent aux artistes comme lui de se faire découvrir, mais que les revenus qu’il en retire sont plutôt faibles.

De son côté, l’autrice et comédienne Sarah-Maude Beauchesne considère que la culture québécoise nourrit énormément sa créativité. Dans ses séries comme Fourchette et L’Académie, la trentenaire cherche à rejoindre les jeunes pour les intéresser à la culture d’ici.

« C’est un moteur pour moi en tant que créatrice d’accrocher les jeunes. »

— Une citation de  Sarah-Maude Beauchesne

Enfin, Nathalie Petrowski et Michel Lacombe discutent avec l’autrice et comédienne Catherine Chabot et le scénariste et réalisateur Philippe Lesage de la menace que représentent des géants comme Netflix pour les créateurs et créatrices du Québec.

Philippe Lesage croit que notre gouvernement devrait être plus sévère envers ces joueurs et que celui-ci devrait les forcer à investir dans les créateurs et créatrices d'ici en imposant des quotas.

Catherine Chabot estime également que le gouvernement a un rôle à jouer pour initier les jeunes générations à la culture locale.

« Il faut que la culture soit intégrée à l’éducation des jeunes pour développer le public de demain, les spectateurs de demain. [...] Ça fait des citoyens plus sensibles, plus responsables, plus empathiques. C’est un choix de société qu’il faut se donner. »

— Une citation de  Catherine Chabot