•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Mieux démystifier le trouble du spectre de l’autisme

Une personne joue avec un enfant.
Une fois qu’il y a un enfant autiste dans la famille, la probabilité que l’enfant suivant soit autiste est plus grande que dans la population en général.PHOTO : Getty Images / aquaArts studio
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherchePublié le 15 octobre 2021

Depuis 2013, le « trouble du spectre de l'autisme » est la seule étiquette utilisée par le milieu médical pour définir l'autisme et le syndrome d'Asperger. La neuropsychologue chercheuse Isabelle Soulières affirme que cette décision a été prise par le milieu médical, car « il n'a aucun marqueur biologique qui [lui] permet de faire le diagnostic ». Selon elle, les experts doivent principalement se baser sur des comportements pour diagnostiquer ces patients.

Isabelle Soulières fait la distinction des caractéristiques comportementales entre les personnes autistes et celles qui ont le syndrome d’Asperger. Pareillement, elle nous rappelle pourquoi il est indispensable de mettre en place des initiatives d’inclusion.