•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Nathalie Grandvaux : Des réponses à vos questions sur les vaccins

Moteur de recherche, ICI Première.
Rattrapage du 14 mai 2020 : Panier d'épicerie, vaccin et souvenirs numériques

Entrevue avec Nathalie Grandvaux : Des réponses à vos questions sur les vaccins

Le risque de mutation du coronavirus est faible, selon une spécialiste

Image montrant le SRAS-CoV-2 qui se développe à la surface de cellules (bleu/rose) cultivées en laboratoire.
Cette image montre le SRAS-CoV-2 (jaune), le virus qui cause la COVID-19, qui se développe à la surface de cellules (bleu/rose) cultivées en laboratoire (archives).PHOTO : NIAID-RML
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherchePublié le 15 mai 2020

La probabilité que le SRAS-CoV-2 subisse des mutations importantes au cours des prochaines semaines ou des prochains mois, de telle manière qu'il rendrait un éventuel vaccin ou remède inefficace contre le virus, est plutôt faible. Voilà ce qu'affirme l'immunovirologiste Nathalie Grandvaux. « Les données qu'on a actuellement avec tout le séquençage qui est fait sur la planète – et il y en a énormément – nous disent que le taux de mutation [du SRAS-CoV-2] est beaucoup plus faible que pour la grippe, par exemple », explique la spécialiste.