•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le beurre d’arachide et le Québec, une histoire d’amour et de marketing

Du beurre d'arachide est tartiné sur une tranche de pain.
Le Québec raffole du beurre d'arachide, et le marketing y est pour beaucoup.PHOTO : iStock
Publié le 24 mars 2020

« Dans les statistiques, on le voit très bien : c'est environ 1,2 kilogramme par personne [qui est] consommé par année, ce qui est quand même passablement supérieur à ce que les Américains consomment. Donc, on est de bons mangeurs de beurre d'arachide », dit Jordan LeBel, professeur agrégé au Département de marketing de l'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia. Au moment où de nombreux consommateurs se ruent sur ce produit en cette période de pandémie, le spécialiste en marketing détaille les raisons pour lesquelles le beurre d'arachide, spécialement de marque Kraft, est si populaire dans la Belle Province.

Au Québec, Kraft possède à peu près 70 % des parts de marché liées à la vente de beurre d’arachide, ce qui est énorme.

Selon Jordan LeBel, l’entreprise a réussi cet exploit au fil du temps par le truchement de nombreuses tactiques marketing, notamment avec la création de petits oursons souriants sur ses contenants de beurre d’arachide. Il s’agit d’une identité de marque très forte, à laquelle les gens sont attachés.

Jordan LeBel ajoute que le beurre d’arachide est un produit idéal, car il peut entrer dans la fabrication de nombreuses recettes.

« C’est de l’or en barre, parce qu’on peut le décliner de différentes façons. »

— Une citation de  Jordan LeBel, professeur agrégé au Département de marketing de l'École de gestion John-Molson de l'Université Concordia

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser