•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le décrochage scolaire, une réalité où les stéréotypes de genre s'observent

Un garçon a de la difficulté au tableau.
Un garçon éprouve de la difficulté au tableau, en classe, pour la résolution d'un problème mathématique.PHOTO : iStock
Publié le 18 février 2020

« Les idées qu'on a, les attentes qu'on a comme parents, comme éducateurs envers les garçons, comparativement [à celles envers les] filles, ne sont pas les mêmes. On a plein de constructions sociales comme ça », note Isabelle Plante, professeure au Département de didactique de l'Université du Québec à Montréal, en évoquant les idées préconçues et les préjugés collectifs entourant la scolarisation et le décrochage chez les jeunes. Pour illustrer son propos, elle explique que la société québécoise, encore aujourd'hui, attribue beaucoup plus de valeur sociale à l'obtention d'un diplôme chez les filles que chez les garçons.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser