•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les grandes chaleurs nous rendent-elles plus niaiseux?

Moteur de recherche, ICI Première.

Le cerveau, moins performant pendant les grandes chaleurs

Une constructeur qui travaille dans la chaleur.
La chaleur estivale affecte non seulement la façon dont on peut se sentir physiquement, mais oui, elle peut affecter notre intelligence.PHOTO : Getty Images / FG Trade
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherchePublié le 6 juillet 2022

Le temps des grandes canicules approche! Les conséquences des grandes chaleurs sont nombreuses. Elles touchent jusqu'à nos capacités à bien réaliser certaines tâches, pouvant même les faire fondre comme neige au soleil... Selon les études consultées par le neuropsychologue Dave Ellemberg, après 120 minutes d'exposition au soleil, la radiation solaire sur la tête a un effet sur le nombre d'erreurs commises et le temps de réponse.

Il mentionne que le cerveau dispose de peu de mécanismes pour se refroidir.

Les résultats des études « montrent que les performances cognitives diminuent lorsque la température est supérieure à 23, 24°C ».

Il explique pourquoi la chaleur bouleverse également la réussite scolaire et donne quelques conseils pour s'en sortir.