•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Éliminer la culpabilité liée au grignotage

Assiette avec plein de collations.
Certaines personnes en télétravail préfèrent les collations aux repas.PHOTO : getty images/istockphoto / sveta_zarzamora
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherchePublié le 26 novembre 2021

« On a une perception négative des collations. Il y a cette fausse croyance qu'il ne faut pas manger entre les repas. » La chroniqueuse Evelyne Charuest affirme qu'il n'y a pas de mal à manger une barre de chocolat ou un sac de croustilles, tant et aussi longtemps qu'on trouve un équilibre. Parfois, certains aliments moins santé nous réconfortent et nous ramènent un souvenir associé à un moment de bonheur.

« Il y a une grande tendance à demander des produits plus santé et plus sains avec davantage de nutriments. [Mais il ne faut pas oublier qu’] il n’y a pas de bons ou de mauvais aliments. »

— Une citation de  Evelyne Charuest

Stéphane Garneau nous rappelle que l’important est de ne pas remplacer les repas par les collations. Avec les horaires chargés et partagés entre le travail et la famille, les gens manquent souvent de temps pour préparer des repas.

Il discute avec Evelyne Charuest d’autres croyances en lien avec ce phénomène, communément appelé snacking ailleurs dans le monde.