•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Comprendre la pensée des personnes qui refusent de se faire vacciner

Des personnes discutent.
Au Canada, 72,2% de la population admissible est entièrement vacciné.PHOTO : getty images/istockphoto / monkeybusinessimages
Publié le 13 octobre 2021

« Derrière l'hésitation à se faire vacciner, il faut comprendre qu'il y a plusieurs facteurs et tout un monde émotionnel », commente la psychologue Geneviève Beaulieu-Pelletier. Elle nous explique que parler des études ou des statistiques pour essayer de faire changer d'opinion les personnes qui ne sont pas vaccinées n'est pas la solution. Selon elle, celles-ci seraient davantage portées à changer d'opinion à la suite de discussions avec des proches ou des personnes de confiance, que lorsqu'on leur expose des études ou des statistiques.

Geneviève Beaulieu-Pelletier nous révèle pourquoi il est nocif de montrer du doigt ces personnes et explique ce qu’il faut faire pour mieux comprendre le raisonnement derrière une décision.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser