•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

À la découverte du métier d’épithésiste, ces magiciens qui reconstruisent des visages

Des prothèses d'oreille, de sein, de doigt, d'œil et de nez sont déposées sur une table.
Les prothèses, faites en silicone de grade médical, ne se détériorent pas et sont si réalistes qu'elles peuvent tromper l'œil. PHOTO : Radio-Canada
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherchePublié le 28 octobre 2020

« C'est une profession qui est vraiment à l'intersection de la médecine et des arts appliqués. C'est saisissant », affirme le chroniqueur Frédéric Choinière à propos du métier plutôt méconnu d'épithésiste, c'est-à-dire ces personnes qui construisent des prothèses faciales pour des patients ayant subi l'ablation d'une partie du visage, notamment l'œil, le nez ou l'oreille. Il souligne que si les épithésistes, aussi connus sous le nom d'anaplastologues, effectuent un travail ô combien nécessaire, leur métier n'est pas pour autant reconnu.