•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Rattrapage du 19 août 2020 : COVID-19, dénonciations et aide aux chômeurs

Dénonciations d'agressions sexuelles : Comment combattre les mythes?

Dénonciations : une situation révélatrice d’un système de justice inadéquat?

Publié le 20 août 2020
Une photo est prise d'une statue d'une balance, symbole de la justice.
Pour les victimes d'agression sexuelle, le système de justice est désuet.PHOTO : iStock

Les nombreuses dénonciations de violences, d'agressions et d'inconduites sexuelles qui ont déferlé sur les réseaux sociaux au cours des dernières semaines ont mis en relief l'incapacité des forces policières et du système de justice à traiter de façon adéquate la multitude de plaintes liées à ce type de dénonciations. Voilà la lecture que fait Myriam Daguzan Bernier, autrice, journaliste et étudiante en sexologie. Celle-ci pense qu'à l'heure actuelle, le système de justice est mésadapté pour écouter et accompagner les victimes, d'où l'importance de le réformer.

Selon Myriam Daguzan Bernier, ce n’est pas un hasard si la vague de dénonciations de violences, d’agressions et d’inconduites sexuelles a été si grande sur les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram.

La journaliste note que bien qu’ils aient été qualifiés de « tribunaux populaires » par certaines personnes, les réseaux sociaux représentent la plupart du temps le seul et dernier endroit où les victimes se sentent écoutées.