•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.

L'empreinte environnementale du télétravail

Publié le 15 avril 2020
Une femme portant des écouteurs discute avec une autre femme par vidéoconférence sur ordinateur.
Le télétravail a de nombreux avantages, mais il s'agit d'une pratique dont l'empreinte carbone est bien réelle.PHOTO : iStock

« Quand on parle de télétravail, c'est sûr que ça repose en grande partie sur l'accès à des technologies numériques qui vont utiliser Internet, et on l'oublie souvent, mais le numérique, ce n'est pas juste virtuel : ç'a des impacts environnementaux réels », souligne Laure Patouillard, postdoctorante au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services. Elle note que le secteur du numérique génère à lui seul 4 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales, et 80 % de celles-ci sont attribuables à l'utilisation de vidéos.