•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du 25 août 2022 : Habiter sur un bateau à l’année, et édition du génome contre les maladies cardiovasculaires

Résumé

Evelyne Charuest et Stéphane Garneau parlent du fait d'habiter un bateau à l'année au Canada; Benoît Arsenault explique comment l'édition du génome (CRISPR/Cas9) pourrait éradiquer les maladies cardiovasculaires; Géraldine Delbès parle du déclin de la fertilité masculine; et Bernard Lavallée traite du taux de croissance des enfants végétariens et végétaliens.

  • 19 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Matthieu Dugal et son équipe

  • 19 heures 13 minutes

    Est-il possible d'habiter un bateau à l'année au Canada?

    Trois maisons habitables se trouvent dans une marina, ainsi que des bateaux et des voiliers.

    Vivre sur un bateau à l’année au Canada, oui, c’est possible

    Evelyne Charuest et Stéphane Garneau discutent des bateaux habitables, un genre d'habitation qui peut être une solution en raison de l'inflation et des coûts élevés de l'immobilier.
  • 19 heures 27 minutes

    L’édition du génome pourrait-elle éradiquer les maladies cardiovasculaires?

    Un segment d'ADN se fait remplacer à l'aide d'un ciseau moléculaire.

    L’édition du génome pour éradiquer les maladies cardiovasculaires

    Les maladies cardiovasculaires sont nombreuses. L'édition du génome à l'aide des ciseaux moléculaires CRISPR/Cas9 pourrait-il les éradiquer? La réponse de Benoit Arsenault, chercheur à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.
  • 19 heures 37 minutes

    Qu'est-ce qui explique le déclin de la fertilité masculine?

  • 19 heures 48 minutes

    Les enfants végétariens grandissent-ils comme les autres?

  • 19 heures 56 minutes

    Les onglets de nos collaborateurs et collaboratrices, et le mot de la fin