•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche, ICI Première.
Moteur de recherche

Rattrapage du jeudi 24 févr. 2022 :La pseudoscience, et les applications pour la perte de poids

Résumé

Le duo consommation formé d'Evelyne Charuest et de Stéphane Garneau nous explique que les antisudorifiques sans aluminium sont vraiment meilleurs; le journaliste Philippe Marois décrit d'où vient notre grand intérêt pour la pseudoscience; le professeur en médecine à l'Université de Laval Benoît Arsenault se penche sur la recherche derrière les applications pour la perte de poids; le neuropsychologue et chercheur en perception visuelle Daniel Fiset explique la différence entre les personnes qui souffrent de prosopagnosie et celles qui n'ont tout simplement pas la mémoire des visages.

Cet extrait audio vous a été recommandé

  • 19 heures 26 minutes

    D'où vient notre grand intérêt pour la pseudoscience?

    Un tête avec des trucs écrits dessus.

    La pseudoscience, plus proche des croyances que de la science

    La pseudoscience, c'est « des approches, pratiques, des traitements qui prennent l'apparence du discours scientifique, mais qui ne respectent pas les principes fondamentaux de la recherche », expose le chroniqueur Philippe Marois. Il nous explique pourquoi, pour le cerveau humain, il est plus pratique de trouver du réconfort dans des croyances que de faire confiance aux méthodes techniques plus complexes.